Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne
Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

L’Italie punit Apple et Amazon de 200 millions d’euros, selon Gafam.

Le gouvernement italien demande à Apple et Amazon de payer une amende de 200 millions d’euros pour concurrence déloyale. Les géants d’Internet accumulent des sanctions financières en Europe, qu’ils contestent agressivement.

Apple et Amazon ont été condamnés mardi à une amende de 200 millions d’euros par un organisme de surveillance antitrust italien pour avoir enfreint les lois sur la concurrence en limitant l’accès à la plate-forme Amazon à certains revendeurs Apple. En conséquence, l’Autorité antitrust italienne “a infligé une sanction de 68,7 millions d’euros aux entreprises du groupe Amazon et une sanction de 134,5 millions d’euros aux entreprises du groupe Apple”, selon un communiqué.

Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne
Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

Selon le communiqué, l’enquête « a permis d’établir que certaines clauses du contrat signé le 31 octobre 2018 interdisant aux revendeurs officiels et non officiels de produits Apple et Beats d’utiliser la plateforme Amazon.it et autorisant la vente de produits Apple et Battre sur ce marché uniquement à Amazon et à certains vendeurs choisis individuellement et de manière discriminatoire, viole l’article 101 du traité de l’UE.” L’enquête a également révélé “l’intention” des deux firmes “de se fixer uniquement des contraintes quantitatives sur le nombre de revendeurs” afin d’augmenter leurs revenus, selon la police italienne.

Lorsqu’il s’agit de sanctionner les GAFAM, les autorités italiennes de la concurrence ne font pas leur premier essai. Ils avaient précédemment condamné Google à payer une amende de plus de 100 millions d’euros pour avoir abusé de sa position dominante en mai de l’année dernière. Une somme colossale, justifiée par le refus de Google de permettre à une application tierce de localiser les bornes de recharge pour véhicules électriques sur sa plateforme Google Play. Les amendes pleuvent sur ces mastodontes du numérique, un scénario loin d’être unique en Europe.

BEAU RECORD POUR POMME

Apple est poursuivi par l’Union européenne pour 13 milliards d’euros d'”avantages fiscaux indus” offerts à l’entreprise par l’Irlande, où elle maintient son siège. Ce pays européen s’est engagé à un impôt mondial sur les sociétés de 15 % en octobre, mais avait auparavant bénéficié d’un taux d’imposition relativement bas qui attirait de grandes entreprises.

Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne
Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

En juillet 2020, la Cour de justice européenne a annulé l’amende infligée à la Commission. Ce dernier a déposé un recours, l’amende n’est donc toujours pas en vigueur, mais l’affaire est toujours pendante.

EN 2017, FACEBOOK ET AMAZON ONT ÉTÉ CHOISIS.

En mai 2017, Facebook a été critiqué par la Commission européenne, qui a infligé une amende de 110 millions d’euros à l’entreprise pour avoir fourni de fausses informations lors de l’enquête sur la fusion de WhatsApp en 2014. Mark Zuckerberg, le PDG de l’entreprise, a déclaré plus tard qu’il n’était pas en mesure de d’intégrer automatiquement les comptes des utilisateurs des deux plateformes. Facebook ne fera pas appel de la sentence devant le tribunal et acceptera la responsabilité d’une « erreur » involontaire.

Amazon a également été condamné à une amende de 250 millions de dollars pour des raisons fiscales cette année-là, et la Commission demande une indemnisation pour les “avantages fiscaux indus” qu’elle a reçus au Luxembourg. Le tribunal de l’UE a toutefois rejeté cette requête en mai 2021. Dans le cas d’Apple, la Commission européenne a déposé un recours et l’affaire sera désormais examinée par la Cour de justice.

Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne
Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

GOOGLE REÇOIT 8,25 MILLIARDS DE DOLLARS

La Commission européenne a infligé à Google une amende totale de 8,25 milliards d’euros au cours des années 2017, 2018 et 2019. Le 11 novembre, le Tribunal de l’Union européenne a rejeté l’appel de Google contre une sanction de 2,42 milliards d’euros infligée en 2017 pour avoir favorisé les pratiques de Google. Shopping au détriment des autres comparateurs en ligne. Avant de mettre la main à la poche, la seule alternative de Google est de saisir la Cour de justice européenne.

La sanction de 4,3 milliards d’euros concerne son système d’exploitation Android, accusé de booster le navigateur Chrome et son moteur de recherche. Celui de 2019 (1,5 milliard d’euros) sanctionne la régie publicitaire Adsense de Google pour comportement anticoncurrentiel.

Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne
Www.amendes.gouv.fr Payer En Ligne

Enfin, les États membres ont imposé des sanctions supplémentaires aux GAFAM. Par exemple, la justice irlandaise a condamné Twitter à lui verser 450 000 euros pour n’avoir pas suffisamment sécurisé les données personnelles de ses utilisateurs. Pour non-respect du RGPD (législation mondiale sur la protection des données), la France a infligé à Amazon et à Google une amende de 35 et 100 millions d’euros, respectivement, ainsi qu’une sanction de 500 millions d’euros à l’encontre de Google pour des problèmes de droits voisins.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *