Magali Blandin Parents

Magali Blandin Parents
Jean Guillaume Le Mintier, lawyer to Jerome G, the husband of murdered mother Magali Blandin, gives a press conference outside the law courts in the city of Rennes on March 20, 2021. - Magali Blandin, a 42-year-old mother of four children who has been missing since February 10, was found after her husband, in custody, admitted that he killed her and dumped her body in the woods in Boisgervilly, about two kilometers from Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) where Blandin lived. (Photo by Damien MEYER / AFP)

Magali Blandin a été assassinée. Quelle est la prochaine étape de l’enquête après le suicide de son mari ? Jérôme Gaillard, qui était en prison depuis sept mois après avoir avoué le meurtre de sa femme Magali Blandin, s’est incarcéré dans sa cellule à Rennes ce lundi 1er novembre. Trois personnes supplémentaires ont été inculpées dans cette affaire : les parents de Jérôme Gaillard pour meurtre , et un Géorgien de 40 ans pour tentative d’extorsion et destruction de preuves. Malgré la mort du suspect clé, nous évaluons le reste de l’enquête.

Magali Blandin Parents
Magali Blandin Parents

En conséquence, le principal suspect du meurtre de Magali Blandin ne sera jamais traduit en justice. Jérôme Gaillard, qui a reconnu avoir tué sa femme en avril, s’est incarcéré dans sa cellule de la prison de Vezin-le-Coquet près de Rennes dans la nuit du dimanche au lundi 1er novembre.
Il a avoué avoir tué sa femme et la mère de ses quatre enfants avec une batte de baseball devant la porte de sa résidence de Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) le 11 février 2021, au deuxième jour de sa détention. , vendredi 19 mars. Il a ensuite amené son cadavre au bois de Boisgervilly, distant d’une quinzaine de kilomètres, pour y être inhumé.

Magali Blandin Parents
Magali Blandin Parents


Malgré la mort en prison de Jérôme Gaillard, l’enquête se poursuit. Dans ce cas, trois personnes font toujours face à des accusations. Il y a d’abord et avant tout les parents de Jérôme Gaillard à considérer. Ils ont respectivement 72 et 75 ans et ont été accusés de meurtre et emprisonnés après les aveux de Jérôme Gaillard.
D’un point de vue juridique, son suicide n’aurait dû faire aucune différence pour eux. Surtout après que leurs fonctions ont été confirmées le 12 octobre dernier lors d’une dispute d’environ 6 heures dans le bureau du juge d’instruction.

Magali Blandin Parents
Magali Blandin Parents

Les parents l’ont admis.
Pour la première fois, les parents auraient reconnu être au courant du stratagème illégal de leur fils, y compris des détails spécifiques. Ils auraient été informés des liens noués avec des Géorgiens pour écarter Magali Blandin d’ici fin novembre 2020. Jérôme Gaillard avait accepté l’offre de cette dernière de 15 000 € pour faire assassiner sa femme en engageant un meurtrier. Ce contrat n’a pas encore été rempli.

Magali Blandin Parents

Magali Blandin Parents
Magali Blandin Parents

Les parents, en revanche, auraient donné de l’argent à leur fils, environ 50 000 euros, sachant qu’il devait à ces Géorgiens. Ils avaient précédemment déclaré que c’était uniquement dans le but d’aider leur fils à vivre une vie meilleure et à financer son divorce.
Le jour du crime, le père de Jérôme Gaillard s’est rendu à l’appartement de son fils et a utilisé son ordinateur. Une ruse pour lui fournir un alibi.
Les deux parents auraient évoqué la manipulation psychologique de leur fils. Une prise qui les aurait obligés à l’assister. Des parents qui ont déjà été touchés par le suicide d’un de leurs enfants il y a 10 ans.

Magali Blandin Parents
Magali Blandin Parents


Des Géorgiens ont été inculpés.
Enfin, un Géorgien de 40 ans, voisin de Jérôme Gaillard, a été accusé d’avoir détruit un véhicule utilisé pour transférer le corps de Magali. Cet individu avait en main une photographie d’une lettre de menace adressée à Jérôme Gaillard, qu’il avait sur son téléphone. Il est en prison depuis fin mars, inculpé de “tentative d’extorsion en bande organisée en cas de récidive”, ainsi que de “destruction de document ou d’objet impliquant un crime ou un délit pour bloquer la manifestation de la vérité”.
À l’issue de l’enquête, les parents et le Géorgien pourraient faire face à des accusations dans un procès qui, malgré tout, ne se déroulera pas exactement comme prévu, compte tenu de l’absence du principal suspect.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *