Etienne Mougeotte Fils

Etienne Mougeotte Fils : Étienne Mougeotte est un journaliste et cadre médiatique français né le 4 mars 1940 à La Rochefoucauld (Charente) et décédé le 7 octobre 2021 à Paris.

Étienne Mougeotte (4 mars 1940 – 7 octobre 2021) était un journaliste et directeur de médias français qui a travaillé dans l’industrie des médias. De 1987 à 2007, il travaille aux côtés de Patrick Le Lay comme directeur satellite de TF1 et vice-président du groupe TF1.

Apprenez-en plus sur lui sur : https://www.gala.fr/stars_et_gotha/etienne_mougeotte

Durant son mandat au Figaro, il a supervisé la rédaction de 2008 à 2012. Il a ensuite été directeur général de Radio Classique de 2012 à 2018. Longtemps leader dans l’industrie du magazine, il a été président du Groupe Vamonde [ fr] de 2015 à 2020. Pendant la drôle de guerre, Mougeotte est née le 4 mars 1940 à La Rochefoucauld, en France. Le père travaillait à la SNCF comme inspecteur tandis que la mère restait à la maison pour s’occuper de la famille en Charente. En raison de la mort de son père alors qu’il avait 18 ans, sa mère a été forcée de travailler. Élève au Lycée Henri-IV, il prépare ses études à Sciences Po, où il occupe le poste de vice-président de l’Union Nationale des Étudiants de France (UNEF). Malgré ses opinions antimarxistes, il était un adversaire du président Charles de Gaulle. Au collège, lui et Lionel Jospin ont joué au basket ensemble. Il a complété sa formation à l’Institut français de la presse. Grand reporter et correspondant de France Inter à Beyrouth, Mougeotte débute sa carrière à Paris-Normandie. Pendant son séjour au Liban, il s’est fréquemment engagé avec la radio libanaise. Pour France Inter, il a couvert la guerre des Six Jours. En mai 1968, il est employé comme rédacteur en chef d’Europe 1. En 1969, il intègre l’ORTF (Office de Radiodiffusion Télévision Française) et co-anime Information Première avec Philippe Gildas. Rédacteur en chef et directeur de l’information d’Europe 1 de 1974 à 1981, il travaille pour RTL de 1972 à 1973.

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

Au cours de ses cinq décennies de carrière, il a été considéré comme une figure incontournable du paysage audiovisuel français, ayant été vice-président du groupe TF1 et directeur de la chaîne française TF1 de 1987 à 2007, aux côtés de Patrick Le Lay, directeur de la rédaction du Figaro de 2008 à 2012 et directeur général de Radio Classique de 2012 à 2018. Les médias qu’il anime (Europe 1, Le Journal du dimanche, Télé 7 Jours, TF1) sont souvent marqués par une augmentation de leur audience , les plaçant parfois en tête dans leurs secteurs respectifs sur le plan commercial.

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

De 2015 à 2020, il est également actionnaire majoritaire et président du Groupe Valmonde, dont fait partie le magazine hebdomadaire Valeurs actuelles1.

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

Étienne Mougeotte est né le 4 mars 19402, pendant la Seconde Guerre mondiale, d’un père inspecteur de la SNCF et d’une mère ménagère réfugiée en Charente2. Il est issu d’une famille de trois frères et sœurs2. À la mort de son père alors qu’il avait 18 ans, sa mère a été contrainte de chercher du travail2. Boursier2, Étienne Mougeotte est élève hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris ; il prépare ensuite le concours d’entrée à l’ENA à Sciences Po, où il est vice-président de l’UNEF, en charge des relations internationales, l’une des plus importantes organisations étudiantes3,2. Il est désormais dans l’opposition au président Charles de Gaulle, tout en étant « antimarxiste ». 2. Cette expérience syndicaliste, dans laquelle le « langage des bois » est requis, l’a conduit à choisir le journalisme plutôt que la carrière politique2. Il complète sa formation de journaliste à l’Institut Français de Presse à Paris. A ses heures perdues, il joue au basket-ball collégial, où il rencontre Lionel Jospin2.

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

Étienne Mougeotte débute sa carrière au quotidien Paris-Normandie, avant de rejoindre rapidement France Inter en 1967 comme reporter et correspondant à Beyrouth, notamment lors de son service militaire en tant que coopérant à la Radio libyenne3,2. La période est tumultueuse dans la région, et il continue de faire des sacrifices pour France Inter, notamment pendant la Guerre des Six Jours2. Après Mai 68, il travaille brièvement pour Europe 1 en tant que présentateur de presse. En 1969, il revient à l’ORTF en tant que rédacteur en chef du journal de la première chaîne. Depuis novembre 1972, l’émission télévisée Information Première est diffusée en rotation avec Philippe Gildas. De 1972 à 1973, il travaille pour RTL avant de revenir sur Europe 1 en 1974, où il gravit les échelons pour devenir rédacteur en chef puis directeur de l’information jusqu’en 1981.

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

Depuis 1981, il dirige le pôle Médias au sein de la société Matra-Hachette dirigée par Jean-Luc Lagardère2. De 1984 à 1987, il est rédacteur en chef du Journal du Dimanche et de Télé 7 Jours, tous deux filiales du Groupe3. En 1987, Étienne Mougeotte annonce sur TF1 le rachat du groupe Bouygues (le groupe Lagardère, où il travaillait, avait auparavant tenté de racheter la première chaîne)2. A partir de 19894, il gravit rapidement les échelons de Vice-Président du Groupe TF1 et Directeur d’Antenne de la Chaîne TF1.

Est-ce à dire que l’ancien numéro deux de TF1, Etienne Mougeotte, est décédé ?

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

Il était une figure légendaire de la production audiovisuelle et sa disparition est une perte tragique pour l’industrie. Le cancer a coûté la vie à Étienne Mougeotte jeudi à l’âge de 81 ans. Avant son rôle dans la privatisation de la chaîne française Europe 1, il en a fait la première radio commerciale du pays en créant France 1. Il a également dirigé le Journal du Dimanche et Le Figaro, dont le site s’est hissé au sommet sous sa direction. Dans les années 1970, ce touche-à-tout des médias débute sa carrière dans le service public de l’audiovisuel. Lorsque Pierre Desgraupes, le responsable de la rédaction d’« Information Première », lui propose d’animer l’émission de 23 heures, il accepte avec enthousiasme. Tellement talentueux qu’au bout de 15 jours seulement, Mougeotte est devenu l’attraction principale de l’émission de 20 heures, la Une prenant 85 % de part de marché à la seconde. Cet homme est passé à Télé 7 jours dès ses trente-deux ans. Michel Drucker, ancien journaliste sportif, et Philippe Gildas, avec qui Mougeotte formera une excellente équipe, ont été inclus dans notre rédaction “First Information”. Après la télévision, ces deux-là se retrouvent à RTL pour présenter les journaux du matin avant de se rendre sur Europe 1 pour présenter leurs émissions respectives. Entre 1974 et 1981, Mougeotte s’impose comme un cinéaste visionnaire. Jean-Luc Lagardère a pris les commandes de la station après sa retraite, et elle a rapidement pris de l’importance… C’est l’âge d’or de la station ! Il trouvera plus tard la “dream team” à TF 1 après la privatisation qui s’y fera, où il inventera des émissions comme “Le Club de la presse.

Mitterrand a donné l’ordre de les virer ?

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

Au cours de sa carrière, Mougeotte est passé du statut de journaliste accompli à celui de directeur de succursale. Quand il s’agit de repérer des émissions avec de grands noms comme Jean-Pierre Pernaut comme animateurs, son instinct est légendaire. L’avoir sur TF 1, c’est incroyable. Stéphane Collaro, Patrick Sabatier et Patrick Sébastien avaient tous filé sur le cinq de Silvio Berlusconi à l’époque… Il n’y a plus d’étoiles dans le ciel. En plus d’animer Antenne 2 et RMC, il décide de soutenir Jean-Pierre Foucault. “Sacré Soirée” est la première carte d’une chaîne qui dominera le paysage audiovisuel pendant 20 ans avec plus de 40% de parts de marché. Nous avons une chaîne prospère. Pendant un court moment, il attirera les meilleurs artistes, parmi lesquels PPDA, Claire Chazal, Nicolas Hulot (“Ushuaia”), Christophe Dechavanne (“Ciel mon mardi”), les Enfoirés, ou encore Michel Drucker. Deuxièmement, Mougeotte fait son incursion dans la télé-réalité avec “Star Academy” de Nikos Aliagas. Ce n’était pas une période facile pour lui. Ailier droit convaincu, il a été licencié par François Mitterrand d’Europe 1 puis du Journal du dimanche. Le temps où le pouvoir avait un impact et des exigences qui ont depuis disparu de la scène. De plus, à un jeune âge, Mougeotte a commencé à montrer des symptômes de la maladie. On lui a diagnostiqué un cancer des amygdales dès qu’il est monté à bord du TF 1. Il fumait plus de 12 pipes par jour. Son âge à l’époque n’était que de 47 ans. Avec l’aide de Patrick Le Lay, il continuera à superviser la production de TF 1 comme si de rien n’était. Quand il est revenu du traitement vendredi, il était visiblement plus mince et avait perdu une petite quantité de cheveux.

Combat-il toujours le cancer des amygdales ?

Etienne Mougeotte Fils
Etienne Mougeotte Fils

L’un des journalistes les plus connus au monde, Etienne Mougeotte, est mort jeudi à 81 ans après des décennies de travail. Son livre Pouvoirs, sorti en février 2021, révélait qu’il avait été diagnostiqué précocement de la maladie d’Alzheimer et qu’il avait été cadre de TF1, rédacteur en chef du Figaro, et président de Valmonde. Il a décrit le lendemain de Noël en 1987 quand on lui a diagnostiqué un cancer des amygdales. Lors d’une visite d’urgence à l’ORL de sa famille, Etienne Mougeotte découvre cette “tumeur maligne”. Seuls quelques amis proches et membres de la famille connaissaient la vie privée de l’homme des médias. “Je n’en parle qu’à ma femme et à trois amis très proches”, a-t-il écrit, ajoutant qu’il était “glacé d’effroi” à l’idée de ce souci de santé. Même s’il était seul, il se rendit directement au golf de Fourqueux pour faire face et surtout rentabiliser cette terrible nouvelle. L’homme de 47 ans n’a pas pu s’empêcher de se demander pourquoi cela lui arrivait maintenant. Après avoir consulté plusieurs experts, il a été contraint de faire face à la dure réalité et de commencer “un nouveau protocole”. Un plan de traitement incluant la radiothérapie et la chimiothérapie durerait six mois. À un moment donné, Etienne Mougeotte a été contraint au secret le plus strict pour concilier sa vie professionnelle et personnelle. Depuis que Patrick Le Lay et Francis Bouygues ont vécu les mêmes épreuves, il n’en parle à personne à TF1. Parce qu’il était déterminé à garder son combat secret, il avait annoncé toutes les deux semaines qu’il partait “officiellement” pour deux jours et demi “en voyage”. A TF1, on soupçonne que j’ai un problème, mais le mot cancer ne se prononce pas”, raconte celui qui avait opté pour une perruque pour cacher sa chute de cheveux.

Etienne Mougeotte Fils

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *