Cecile Gres

Cecile Gres: Cécile Grès est de retour sur France Télévisions pour la première fois depuis le 4 février dernier. En 2022, elle partira à Pékin avec Céline Rousseaux, Claire Vocquier Ficot et Laurent Luyat pour couvrir les Jeux olympiques d’hiver de l’organisme.

En 2021, Canal+ diffuse “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste”, un documentaire de Marie Portolano sur le sexisme dans le journalisme sportif. Elle a parlé ouvertement du harcèlement dont elle a été victime dans son enfance. carrière.

En raison de la prévalence des médias sociaux, de nombreux journalistes sont souvent victimes de remarques sexistes et d’agressions de la part des lecteurs. France Télévisions a publié un message d’intérêt public le jeudi 17 février pour attirer davantage l’attention sur ce sujet important.

Cecile Gres
Cecile Gres

Ayant travaillé avec Cécile Grès sur le tournage des Jeux olympiques de Pékin 2022, nous aimons lutter contre le cyber-harcèlement sans haine. Que se passe-t-il sur le fil Twitter du groupe ? Les commentateurs ont saisi l’occasion pour condamner le travail de la journaliste.

Cécile Grès a un bel avenir dans le téléachat, où ses tons apaisants trancheraient avec les cris frénétiques des présentateurs.

Au lieu de cela, il a lâché prise parce qu’il savait que Cécile Grès n’hésiterait pas à exposer ce haineux à la vérité dès qu’elle se rendrait compte que la France a remporté sa première médaille d’or de l’histoire olympique.

Avec son deuxième tweet, la journaliste a tenté de sensibiliser l’opinion publique en soutenant que la campagne de France Télévision pour combattre la haine sur les réseaux sociaux était justifiée.

Elle m’a dit : “99,9 % des messages que je reçois sont géniaux !”. Un seul message peut infliger des dommages durables, mais la haine de ce message aussi. Pour les personnes qui passent du temps et de l’énergie à exprimer leur aversion pour quelqu’un, ils ne savent pas, épargnez-le pour quelque chose de plus positif. “Vous verrez par vous-même”.

Cécile Grès, journaliste de France Télévisions, avoue être une journaliste sportive puisqu’elle était responsable des plateaux à Tokyo et Pékin lors des Jeux olympiques d’été et d’hiver. A son retour de Chine, elle retrouve les terrains de rugby décorés de drapeaux indiquant le résultat du Tournoi des Six Nations.

Le 23 juillet 2021, France Télévisions commencera à diffuser une douce voix off accueillant les téléspectateurs aux Jeux olympiques de Tokyo, et le 18 février 2022, Justine Braisaz-Bouchet remportera l’or du biathlon en départ groupé aux Jeux d’hiver de Pékin.

L’écrivain, qui aura 34 ans en 2021 et 2022, a prévu de couvrir tous les événements sportifs importants, comme la victoire 36-17 du XV de France contre l’Écosse lors de la troisième journée du Tournoi des Six Nations à Murrayfield, alors que l’équipe venait tout juste d’arriver de l’Empire du Milieu.

Les sentiments de Cécile Grès passent donc d’un sport extrême à l’autre. “C’est comme ça que j’assume d’être obscène à la télé”, explique-t-elle. Malgré les critiques qu’elle reçoit en ligne, la journaliste continue d’avancer avec l’humilité comme fil conducteur.

Malgré les pressions de l’émission de télévision et les traumatismes de l’enfance et le sexisme documentés dans le documentaire de Marie Portolano, “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste !”

Même si ” le chemin vers l’écriture sportive est encore long “, Cécile Grès, membre de l’Association des femmes journalistes sportives, nous confie que ” quelque chose a commencé avec le documentaire. ” Elle a accepté de répondre à nos questions lors d’un séjour de ski à la montagne.

Cela a attiré mon attention car je viens de commencer à travailler pour France Télévisions et je me suis rendu compte que la chaîne diffusait de nombreux programmes et événements qui m’enthousiasment et que je suis avec un grand intérêt depuis de nombreuses années.

D’une certaine manière, j’avais le sentiment que ces opportunités se présenteraient à moi… Après notre conversation, je n’y ai pas beaucoup réfléchi, voire pas du tout ; je me suis plutôt concentré sur les zones d’ombre.

Cecile Gres
Cecile Gres

C’était rafraîchissant de sortir de ce cadre, de voir quelque chose de nouveau et de me faire une peur bleue (rires).

Même si c’était éprouvant pour les nerfs, je pense que ça s’est bien passé, malgré mes craintes que les gens pensent que je ne savais pas ce que je faisais puisque je ne suis pas un joueur de rugby.

Il est difficile de prétendre que je ne suis pas anxieux avant, pendant ou même cinq minutes avant un voyage ; je le suis à chaque fois ! (rires) Lorsque j’ai fait mes débuts à la télévision à Tokyo, mes mains tremblaient, j’ai avalé ma salive au mauvais moment et j’ai eu des problèmes de respiration.

Je ne suis pas particulièrement doué pour le tir à l’arc ou le surf, alors suivre les dizaines d’activités qui se déroulent toutes les demi-heures ou même tous les quarts d’heure pendant les Jeux d’été est un défi.

Cecile Gres

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *