Pierre Dubois Affaire

Pierre Dubois Affaire

En avril 1993, Pierre Dubois est soupçonné du meurtre de Denise Descaves, directrice de l’établissement Pierre Brossolette à Troyes. L’incident a suscité l’indignation générale, puisque c’est la première fois en France qu’un principe d’école est assassiné dans l’exercice de ses fonctions. Le 21 avril 1993 Pendant les vacances de Pâques, le concierge du collège Pierre Brossolette La Chapelle Saint Luc (banlieue de Troyes) retrouve Denise Descaves au secrétariat du corps vers 13 h 35 1.

Pierre Dubois Affaire
Pierre Dubois Affaire

Lorsque le médecin légiste et la police sur place, ils ont découvert que la victime avait été étranglée avec un fil téléphonique 2 et avait un coupe-papier logé dans le ventre. Après cela, le personnel administratif et technique est allé déjeuner et n’a rien vu ni entendu.
Au cours de leur enquête sur le bureau de Madame Descaves, les flics ont découvert un cheveu blond dans la paume de la victime, qu’ils supposaient appartenir au tueur. Puis ils tombent sur une poubelle pleine de papier déchiré, qu’ils reconstituent pour découvrir que la lettre est de l’inspecteur d’académie, qui accuse un certain Pierre Dubois, l’assistant principal de Denise Descaves, la psychologue de formation en charge du SES (Section d’Enseignement Spécialisé), qui accueille des jeunes en difficulté. Denise Descaves et Pierre Dubois étaient en désaccord, selon le témoignage du personnel enseignant et d’autres personnes qui ont travaillé étroitement avec elle 3.

Pierre Dubois Affaire
Pierre Dubois Affaire


Pierre Dubois a été convoqué au commissariat de Troyes cinq jours après le meurtre, lorsqu’il a avoué ses désaccords avec le défunt et la police l’a informé que M me Descaves a été assassinée entre 13 h 15 et 14 h, selon l’autopsie. Pierre Dubois affirme qu’il était dans le véhicule avec sa femme et sa fille entre ces moments, se rendant à sa maison de campagne.

Pierre Dubois Affaire

Pierre Dubois Affaire
Pierre Dubois Affaire

Il avoue avoir tué la femme, mais affirme l’avoir étranglée entre 12 h 10 et 12 h 20, alors qu’elle a été réellement étranglée avec une ligne téléphonique. Pierre Dubois s’est retiré face à ces incohérences substantielles et a finalement été libéré après 24 heures de garde à vue 3. Denise Descaves, la directrice d’un collège près de Troyes dans l’Aube, a été retrouvée morte en 1993.

Pierre Dubois Affaire
Pierre Dubois Affaire

Pierre Dubois, l’un de ses collègues, a été reconnu coupable du meurtre à l’issue d’un parcours judiciaire improbable interrompu par trois procès. Vingt-cinq ans après les faits, les membres du précédent comité de défense de ce dernier refusent de bouger : l’ancien enseignant ne pouvait pas avoir commis cet acte. Patricia Bizzari (photos), l’une de ses défenseurs les plus virulents, se bat toujours pour faire éclater la vérité. René Jacob, le frère aîné de Marcel Jacob, l’oncle de Jean-Marie Villemin, et le grand-oncle du jeune Grégory, a été interviewé pour le moins troublant dans le cadre d’un documentaire diffusé sur TF1 ce lundi 4 octobre.

Pierre Dubois Affaire
Pierre Dubois Affaire

une vieille cassette, il prétend identifier sa belle-soeur. lois
Le mystère entourant l’affaire Grégory perdure encore aujourd’hui, plus de trente ans plus tard. La cause du décès de cet enfant de quatre ans reste inconnue, bien que les spéculations abondent. La famille Villemin avait été tourmentée par de nombreux corbeaux, comme on le sait, avant l’enlèvement du jeune garçon, à travers des appels anonymes ou des messages délivrés à leur domicile.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *