Malformation Dentaire

Malformation Dentaire
Malformation Dentaire

La Fédération dentaire internationale a publié de nouveaux supports pédagogiques pour aider les enfants nés avec une fente labiale et palatine à améliorer leur qualité de vie. Un nouveau-né avec une fente labiale naît toutes les trois minutes, pour un total de 540 par jour. Selon la Fédération dentaire internationale, les bébés atteints ont des difficultés à manger, respirer, entendre, parler et grandir (FDI). Il a récemment annoncé l’introduction de nouveaux matériels pédagogiques en collaboration avec Smile Train, dans le but d’améliorer la qualité de vie des enfants nés avec une fente labiale.

Malformation Dentaire
Malformation Dentaire

Les enfants atteints de cette maladie sont plus susceptibles d’avoir une mauvaise santé dentaire, les dents manquantes, supplémentaires ou déformées étant courantes. Ces personnes présentent un risque plus élevé de caries et de maladies parodontales, même si elles subissent un traitement chirurgical.

Les ressources des dentistes

Les matériaux, qui ont été créés avec l’aide de GSK, contiennent des recommandations pour les dentistes et d’autres acteurs importants dans les soins de la fente labiale, ainsi que pour les patients et leurs familles. Ils soulignent l’importance de la santé bucco-dentaire, décrivent les difficultés des soins de santé en dehors du traitement chirurgical et fournissent des recommandations importantes en matière de santé bucco-dentaire.

Malformation Dentaire
Malformation Dentaire

Selon Susannah Schaefer, présidente de Smile Train, cette collaboration et les ressources qui découlent de cet « engagement commun à améliorer la santé dentaire des personnes défavorisées auront un impact sur la vie des décennies à venir ».

« En tant qu’experts de la santé bucco-dentaire, nous comprenons l’effet à long terme que la maladie bucco-dentaire peut avoir sur la santé générale, le développement et le bien-être des enfants et des adultes », a déclaré le professeur Ihsane Ben Yahya, président de la FDI. “Nous pouvons garantir l’intégration des personnes ayant une fente labiale dans la société et leur donner confiance en veillant à ce qu’elles bénéficient d’une intervention chirurgicale et de soins dentaires rapides”, a-t-elle ajouté. Quoi qu’on pense du système de santé québécois, les Québécois peuvent se vanter d’avoir des soins de santé gratuits, même pour des interventions extrêmement coûteuses. Mais qu’en est-il des soins dentaires qui sont nécessaires avant la chirurgie mais qui ne sont pas couverts par la Régie de l’assurance maladie du Québec? C’est le problème posé par Céline Champagne, une maman qui a dû se précipiter pour trouver les 1 500 $ dont elle avait besoin pour payer les factures dentaires de ses enfants afin de subir une chirurgie à cœur ouvert qui était essentielle à sa vie.

Malformation Dentaire
Malformation Dentaire

“Je suis d’accord que c’est pour une bonne cause”, déplore Mme Champagne, “mais ce que je proteste là-dedans, c’est que si je ne me fais pas soigner les dents, je ne peux pas me faire opérer, et si je ne me fais pas opérer, ma vie est en danger, donc ce n’est pas un caprice et cela m’est imposé.”

En effet, en plus des nombreux tests supplémentaires que Céline Champagne a dû passer avant d’être autorisée à programmer sa chirurgie à cœur ouvert, un contrôle dentaire était également requis afin d’écarter tout risque d’infection.

“Vous devez savoir que la bouche contient beaucoup de germes, ce qui augmente le risque d’infection cardiaque.” « Par conséquent, les chirurgiens s’attendent à une santé bucco-dentaire parfaite », ajoute Mme Champagne.

Malformation Dentaire
Malformation Dentaire

Le rendez-vous de Mme Champagne chez le dentiste pour un examen dentaire aurait eu un effet important sur l’avenir si ses autres constatations sur son état de santé lui avaient permis de procéder à la chirurgie à cœur ouvert. En conséquence, deux extractions dentaires, deux obturations et un traitement de parodontite ont été nécessaires, pour un total de 1 670 $.

En plus de ces dépenses, Mme Champagne souligne que pour la première année après le traitement dentaire nécessaire, elle sera obligée de voir son dentiste tous les 3 à 4 mois pour maximiser la guérison et contrôler les infections, ce qui coûtera un supplément de 165 $ chacun. temps.

“En raison de mon état de santé, je suis un travailleur à temps partiel qui travaille entre 20 et 25 heures par semaine.” J’ai travaillé dur toute ma vie et j’ai toujours payé pour mes biens, et personne ne peut m’aider maintenant. […] Je n’ai jamais eu d’assurance dentaire, donc je n’ai jamais pu donner à mes dents l’attention dont elles ont besoin. Est-il cependant naturel qu’une personne qui contribue à la société ait des difficultés à payer ses soins dentaires, alors que les assistés sociaux peuvent bénéficier d’une aide ? “Je n’ai rien contre eux”, se plaint-elle, “mais ça n’a pas de sens.”

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *