Laetitia Affaire Conclue

Laetitia Affaire Conclue

Laetitia Affaire Conclue. “Je possède mon âge et mes rides”, a déclaré Leticia Blanco (“Affaire terminée”) dans une interview exclusive. Leticia Blanco, 50 ans, est une acheteuse fréquente de l’émission conclue Affaire de France 2. Au cours d’une longue conversation avec Femme Actuelle, la blogueuse a révélé qu’il n’existe pas de sujet tabou. Son conjoint bien connu, son recrutement intempestif, sa vie partagée entre l’Espagne et la France… Elle nous dévoile tout.

Le pape François met l’accent sur la pastorale familiale dans son Exhortation apostolique post-synodale, Amoris Laetitia (La joie de l’amour). Il a été publié le 8 avril 2016 et le 19 mars 2016. Après les synodes de 2014 et 2015 sur la famille, tous les aspects de la vie de famille et du mariage sont abordés dans l’exhortation, y compris les luttes modernes que les familles du monde entier Visage.

Apprenez-en plus sur elle sur : https://lascelebrite.com/laetitia-affaire-conclue/

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

En cas de besoin particulier, il encourage le clergé et les laïcs à accompagner et à prendre soin des familles et des autres. Parmi les nombreux thèmes explorés dans Amoris Laetitia figure ce que signifie être aimé dans la routine quotidienne d’une famille. La réconciliation et l’accès à l’Eucharistie pour les divorcés remariés civilement ont suscité un débat suite à la publication d’Amoris Laetitia, une exhortation lancée par le pape François en réponse à la question des divorcés remariés. Une conférence internationale de théologie morale se tiendra à l’Université pontificale grégorienne du 11 au 14 mai. Le 19 mars 2016, le pape François a publié son Exhortation apostolique sur la famille, “Amoris Laetitia”, en réponse à deux synodes mondiaux tenus en 2014 et 2015 pour résoudre le problème. Une interview exclusive accordée à l’Amérique le 3 mai par Miguel Yáez (l’un des principaux organisateurs de la conférence) révèle l’objectif principal de la conférence : promouvoir une compréhension et une pratique renouvelées de la morale dans le catholicisme sur la base des « problèmes critiques, provocations et des idées.” Le père Yáez est professeur de théologie morale et directeur du programme de pastorale familiale à l’Université grégorienne. Il était auparavant directeur du département de théologie morale et était un ancien élève du pape Benoît XVI lorsqu’il était provincial jésuite en Argentine. Cette année, l’accent a été mis sur « Amoris Laetitia », peut-être parce que le pape François s’est rendu compte que le message de « Amoris Laetitia » n’était pas pleinement reçu par l’Église du monde entier au niveau ministériel. Le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie de la Cité du Vatican a été chargé d’organiser une série d’événements à cet effet par le pape François. La conférence se tient à la demande du cardinal après un forum sur le discernement familial qui s’est tenu en avril 2021. Les organisateurs de la conférence estiment que l’enseignement magistral du pape François “a une importance continue à la fois pour la théologie du mariage et pour la théologie morale en général”.

Leticia Blanco est membre des Deal Buyers depuis janvier 2018. Blogueuse déco d’origine 100% espagnole, mère de deux enfants, restauratrice de meubles et d’objets anciens, et photographe amateur… Leticia Blanco est inarrêtable. Elle nous raconte ce qui l’a menée jusqu’ici dans une longue conversation avec Femme Actuelle. Son parcours professionnel diversifié, son amour du vintage, le lancement de son site Vintage & Chic en 2008, son apparition inattendue sur France 2, son regard sur la vie après 50 ans… Elle est assez ouverte sur ses sentiments.

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

Femme Actuelle : Comment avez-vous connu le programme Affaire Finale ?

Leticia Blanco : Je suis toujours perplexe quant aux raisons pour lesquelles ils m’ont choisi, étant donné que je réside en Espagne. Ils voulaient ajouter un peu plus de variété au casting d’acheteurs, je crois, afin que les gens puissent mieux s’identifier à eux. Ils m’ont jeté avec quelqu’un qui parlait étrangement. L’accent espagnol, je crois, est aussi un peu un fantasme. Le 14 novembre 2017, ils m’ont contacté. C’était le jour de la mort de mon père, alors je m’en souviens très bien. Il était malade depuis longtemps et je lui tenais la main lorsque mon téléphone a sonné dans ma poche. C’était un message français, donc je n’ai pas fait attention car ce n’était pas le bon moment. Ce n’est qu’en rentrant à la maison le soir que j’ai vu qu’il était signé Warner. J’ai demandé si c’était grave trois jours plus tard, après l’enterrement, puisque je n’avais jamais entendu parler de France 2, Affaire terminée, ou de Sophie Davant. “Pas question,” déclarai-je au début. J’y ai beaucoup réfléchi et j’étais sur le point de dire non. Cependant, je me suis souvenu de mon père et je me suis rappelé que si quelque chose s’était produit ce jour-là, c’était à moi d’essayer. Cela faisait 25 ans que je n’avais pas prononcé un mot de français quand j’ai atterri à Paris. C’était difficile au début, et j’ai pensé que c’était une farce. Même maintenant, je me demande si je dois ou non revenir !

Laetitia Affaire Conclue

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

Comment s’est passé pour vous le premier jour de tournage ?

LB : Je ne sais pas comment j’ai réussi, mais je me sentais si paisible. En fait, je me suis persuadé que personne ne me regarderait puisque personne en France ne savait qui j’étais. Je ne m’étais même pas rendu compte que nous tournions… J’ai aussi acheté le premier article de la journée, une affiche Coca-Cola à 300 euros. Il a été vendu à un architecte madrilène.

Le programme a-t-il eu un impact sur votre vie professionnelle ?

LB : Non, pas tout de suite. En vérité, c’est assez stupide, mais les Français qui ont googlé mon nom ne l’ont pas bien orthographié. Quelle que soit l’orthographe, il a fallu un an et demi pour trouver. Mes ventes en France ont explosé à partir de ce moment-là. Il me reste donc beaucoup d’articles achetés au départ et dont je ne me suis pas débarrassé.

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

LB : Oh, absolument, tout a changé dans ma vie personnelle ! C’est comme avoir une semaine de vacances pour soi quand on doit se rendre à Paris une fois par mois. Je profite du lendemain des tournages pour aller me promener en France. Je suis allé assister à des expositions à Lyon, j’ai visité Annecy et Grenoble, et j’avais l’intention de visiter Marseille la prochaine fois. Cela me permet d’en savoir plus sur cette nation que je chéris. A part ça, quand je vais sur les marchés, les gens me reconnaissent et veulent avoir des photos avec moi… Je commence à me sentir comme une star de la télé !

Pour quel acheteur avez-vous les sentiments les plus forts ?

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

LB : [Verwaerde] Anne-Catherine ! Nous travaillons tous les deux dans une langue étrangère et aimons restaurer des choses… Nous avons un côté romantique chez nous. Nos profils Instagram et les produits que nous proposons ont beaucoup en commun. Nous avons aussi des liens personnels, et nous essayons de nous voir régulièrement en dehors du plateau. Cependant, parmi les acquéreurs, il y en a qui résident à Paris et rentrent chez eux, ainsi que ceux qui se rendent dans leurs hôtels respectifs. On ne se voit pas trop souvent. Djamel [Bentenah] est le plus accessible des Parisiens. Sa femme est aussi extrêmement adorable, nous avons donc des fêtes de temps en temps. Sinon, je soupe avec Paul [Azzopardi], Gérald [Watelet], ou Stéphane [Vanhandenhoven] à quelques reprises.

Quel est le statut de votre amitié avec Sophie Davant ?

LB : Je la connais un peu. Elle est dans la pièce d’à côté pendant qu’on tourne. Elle est déjà sur le plateau quand j’arrive, et elle part avant nous. Je ne la vois que dans les couloirs.

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

LB : J’ai fait beaucoup de choses, et j’aime voyager et changer de secteur… A 20 ans, j’ai terminé mes études de tourisme en Espagne et effectué mon stage en France. Je ne parlais pas très bien français à l’époque. Je pouvais communiquer en anglais, italien et allemand. Entre la Côte d’Azur et les Alpes, j’ai travaillé chez Pierre & Vacances. À au centre médical d’Avoriaz, j’ai travaillé comme réceptionniste puis comme secrétaire. Puis j’ai pris la décision de retourner en Espagne, et je ne parle plus français depuis. J’avais obtenu un poste fantastique en tant que guide touristique, et c’était un rêve devenu réalité… Je me suis engagé après trois ans pour promouvoir le tourisme étranger dans ma région [les Asturies, dans le nord du pays]. Après cela, je suis allé à ma mairie à Gijón et j’ai fait la même chose. Après cela, j’ai été recruté par une grande entreprise qui fabrique des uniformes de travail. J’ai dessiné les dessins et j’ai voyagé à Paris pour chercher des textiles…

Quand j’avais 38 ans et que mes enfants étaient encore petits, j’ai décidé de tout mettre de côté et de faire une pause de deux ans. C’est à ce moment que je me suis intéressé pour la première fois aux vêtements anciens. J’ai commencé par un blog sur la décoration intérieure. Elle n’existait pas en France ou en Espagne à l’époque, en avril 2008. Seuls les Américains et les Australiens en étaient capables. Ma première tentative a été un énorme succès. Il m’a permis d’en vivre rapidement, en 2009, grâce notamment à la publicité. J’ai commencé à restaurer des meubles, des lustres et d’autres antiquités que j’avais achetés pour ma maison. Après cela, je les ai vendus sur mon blog. Ce qui est amusant, c’est qu’on me connaît tous en France, mais on connaît tous mon blog en Espagne.

Quelle est la source de cette ferveur vintage ?

LB : J’achète des lustres pour mon appartement, bêtement. Je venais de déménager, mes enfants étaient petits et j’avais vraiment besoin de passer du temps seul. J’aime apprendre et faire de nouvelles choses. J’ai enseigné plusieurs cours de restauration de base. Et c’est quand je suis arrivé à 70 lumières que je me suis dit : ‘Leti, ça ne rentre pas avec nous ; nous devrons les vendre. Ensuite, j’ai commencé à étudier et à apprendre l’histoire des artefacts, et j’ai rapidement réalisé que ce n’était pas quelque chose qui existait en Espagne. Ou c’était assez coûteux. En Autriche et en Allemagne, je pouvais acheter à un prix plus abordable et revendre à un prix plus juste.

Existe-t-il des méthodes éprouvées pour réaliser des ventes ?

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

Utiliser des phrases ou des questions pour impliquer qu’un client potentiel achètera un produit est une façon d’utiliser cette technique de vente. Par exemple, “De quelle couleur allez-vous le prendre ?” ” Ou ” Si vous êtes d’accord, je peux l’emballer “, ” Quel jour êtes-vous disponible pour signer l’acquisition ? ” etc. Utilisez cette tactique pour orienter le discours en votre faveur. Utiliser cette méthode avec tact et douceur aidera le client à se sentir plus à l’aise. En l’absence de cela, il peut commencer à se sentir harcelé. Nous utilisons cette technique pour convaincre un client potentiel que le produit ou service est actuellement disponible à un prix imbattable et que l’acheter maintenant est une bonne idée en raison d’un augmentation de prix. Une remise peut être proposée comme alternative à un ajustement de prix dans cette stratégie. Les clients pensent qu’ils profitent d’une bonne affaire. Les clients qui ne sont pas sûrs de ce qu’ils veulent peuvent se voir proposer plusieurs choix pour les aider à prendre leur décision . Les avantages de chaque option doivent être décrits et illustrés afin que le client puisse plus facilement imaginer ses propres besoins et prendre une décision éclairée. Cette stratégie vise à obtenir des réponses positives en utilisant des déclarations telles que “C’est la meilleure alternative pour à ce que je cherchais, n’est-ce pas ?”, cette stratégie vise à obtenir des réponses positives. En général, les personnes ayant des dispositions positives ont tendance à parler positivement et à faire preuve d’empathie. Pour adapter la description de votre produit ou service aux besoins qui vous ont été communiqués, vous devez d’abord comprendre les exigences du client, puis poser des questions qualitatives pour acquérir cette connaissance. Donnez une explication détaillée des avantages pour le client d’acheter votre produit. Avant Benjamin Franklin, cette technique bien connue véhiculait les avantages et les inconvénients de produits ou de services. Ensuite, vous pouvez présenter plus d’avantages au prospect en découvrant ce qui l’empêche d’acheter. Le but est de faire pencher les gens vers le positif. Le vendeur posera une dernière question, puis gardera le silence jusqu’à ce que l’acheteur réponde pour conclure une transaction. Dans ce cas, on dit que celui qui parle le premier perd. “Métaphoriquement”, car cela oblige l’acheteur à réagir et permet au vendeur de parvenir à un compromis.

Amoris Laetitia, l’exhortation apostolique post-synodale ?

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

Au Vatican, le 8 avril 2016, c’est le 19 mars, jour de la Saint-Joseph, que le pape François a signé l’exhortation post-synodale Amoris Laetitia (La joie de l’amour), qui rassemble les résultats des deux synodes qu’il a tenus sur la Famille en 2014 et 2015. Leurs rapports finaux, les écrits et l’enseignement de ses aïeux, ses nombreuses catéchèses familiales sont fréquemment cités dans cet ouvrage. Étant donné que les documents magistraux précédents ont utilisé diverses conférences épiscopales dans le monde, le pape cite également des personnalités éminentes comme Martin Luther King et Erich Fromm dans ce document. Le Pape utilise le Festin de Babette pour illustrer la gratuité. La profondeur et l’ampleur de l’Exhortation apostolique sont stupéfiantes. Le livre compte 325 paragraphes répartis sur neuf chapitres. L’un des problèmes les plus pressants de notre époque est exposé dans les sept premiers paragraphes. Ce polyèdre précieux, le « joyau aux multiples facettes » des interventions des Pères synodaux, doit être protégé. Le pape, cependant, prévient que “toutes les discussions sur des questions doctrinales, morales ou pastorales n’ont pas besoin d’être réglées par des interventions du magistère”. En effet, “chaque pays ou région… peut chercher des solutions mieux adaptées à sa culture et sensibles à ses traditions et besoins locaux”. Tout principe général doit être “inculturé pour être respecté et appliqué” car “les cultures sont assez diverses”. Il est impossible de “globaliser” ce principe d’inculturation sauf dans le cas de questions dogmatiques bien définies que le magistère de l’Église a défini. « Ce qui semble normal pour un évêque sur un continent est considéré comme étrange et presque scandaleux – presque ! – pour un évêque d’un autre; ce qui est considéré comme une violation d’un droit dans une société est une règle claire et inviolable dans une autre ; ce qui pour certains est la liberté de conscience n’est pour d’autres qu’une simple confusion », a déclaré le Pape dans son discours de clôture du Synode de 2015 sur la famille.

Notre priorité doit être d’éviter une juxtaposition improductive d’exigences de changement et de normes universellement applicables, déclare le pape François. “Les débats portés dans les médias, dans certaines publications et même parmi les ministres de l’Église, vont d’un désir excessif de changement total sans réflexion ni fondement suffisants, à une attitude qui résoudrait tout en appliquant des règles générales ou en tirant des conclusions indues de certains considérations théologiques », dit-il.

Succès et échecs de la vie de famille ?

Laetitia Affaire Conclue
Laetitia Affaire Conclue

Le chapitre 2 de l’encyclique du pape François examine l’état actuel des familles, en s’appuyant sur des précédents bibliques. Par exemple, tout en restant “fermement ancré dans [sa] réalité”, il s’appuie également fortement sur les rapports des deux Synodes. La vie de famille est semée d’épreuves allant de la migration au déni idéologique des différences de genre (« idéologie du genre »). D’autres problèmes incluent l’état d’esprit provisoire, la mentalité anti-naissance et l’impact de la biotechnologie sur la reproduction. D’autres préoccupations incluent le manque de logements adéquats et d’opportunités d’emploi et de matériel pornographique ciblant les mineurs, et la maltraitance des personnes âgées. Dans l’Exhortation, le Pape souligne l’importance du concret. De plus, la principale distinction entre les « théories » légitimes de l’interprétation de la réalité et les « idéologies » illogiques se trouve dans la combinaison du concret, du réalisme et de la vie ordinaire.

Puisque « l’appel et les exigences de l’Esprit résonnent dans les événements de l’histoire », François cite Familiaris Consortio, « l’Église peut aussi être guidée vers une compréhension plus profonde du mystère inépuisable du mariage et de la famille » en se concentrant sur réalités concrètes. Si nous ignorons ce qui se passe autour de nous, nous ne pourrons pas discerner ce qui se passe dans le présent ou ce qui se passe dans le futur. Il est difficile de se donner généreusement à l’autre aujourd’hui à cause de l’individualisme rampant, dit le Pape. “La peur de la solitude et le désir de stabilité et de fidélité coexistent avec une peur croissante d’être pris au piège dans une relation qui pourrait entraver la réalisation de ses objectifs personnels”, explique un auteur.

Le réalisme permet d’éviter de présenter « un idéal théologique du mariage beaucoup trop abstrait et presque artificiel, très éloigné des situations concrètes et des possibilités pratiques des familles réelles ». L’idéalisme empêche le mariage d’être compris comme une “voie dynamique vers le développement et l’épanouissement personnels”, comme il se doit. Pensez que “simplement insister sur la doctrine, les questions bioéthiques et morales sans encourager l’ouverture à la grâce” est réaliste pour les familles. En mettant l’accent sur le fait de faire de la place pour que les consciences des gens se forment, le pape François dit que “nous avons été appelés à former des consciences, pas à les remplacer”: “Nous avons été appelés à former des consciences, pas à les remplacer”. Jésus a proposé un idéal exigeant mais « n’a jamais manqué de montrer de la compassion et de la proximité envers la fragilité d’individus comme la femme samaritaine ou la femme surprise en adultère ».

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *