Jean Teulé Taille

Jean Teulé Taille: Jean Teulé, auteur, dessinateur, scénariste et producteur de télévision français Le 26 février 1953, il fait son entrée dans le monde à Saint-Lô (Manche). Les parents de Jean Teulé sont concierges à la mairie d’Arcueil, où Jean passe son enfance.

Il est élève de première année à l’école communautaire Jules-Ferry, où il étudie aux côtés de Jean-Paul Gaultier, élève de CM1, qui a commencé à dessiner des croquis pour ses prochaines créations de costumes. Pour rester en contact avec leur ancien professeur, qui a également appris à lire à Bernard Fixot, élèves et professeurs continueront à correspondre.

André Barbe, le créateur d’une bande dessinée très lue à l’époque, a découvert une de ses images chez un libraire d’Arcueil. Il l’a d’abord servie à L’Écho des Savanes, un bar sur le thème de la Savannah.

À partir du numéro 44 de septembre 1978, date de sa première apparition, Jean Teulé devient un habitué de L’Écho des savants. Il figure dans tous les numéros jusqu’au numéro 81, puis à nouveau dans le résumé du dernier numéro et la formule historique du numéro 84.

Jean Teulé Taille
Jean Teulé Taille

Cela correspond bien à la mode actuelle des artistes qui utilisent des images modifiées dans leurs œuvres, comme Jean-Claude Claeys ou le Bazooka Group. Après avoir collaboré à ses premiers contes avec Jean Rouzaud, il les publie ensuite seul avec des illustrations de l’artiste Zazou.

Mais à la fin de l’année 1981, les difficultés financières de la revue ne font qu’empirer et en janvier 1982, elle n’existe plus. Les éditions d’Albin Michel sont rééditées et publiées à la fin de la même année, mais Teulé ne contribue pas à la nouvelle formule.

Jean Teulé a connu plusieurs incarnations, notamment celle d’écrivain, de journaliste de télévision et de dessinateur. Mardi, à l’âge de 69 ans, il est décédé. “Betty Mialet et Bernard Barrault ont l’extrême douleur d’annoncer que leur auteur Jean Teulé est décédé hier soir”, ont indiqué les éditions Mialet-Barrault dans un communiqué.

Jean Teulé a été retrouvé mort à son domicile à Paris, selon une source policière. Il vivait avec l’actrice Miou-Miou depuis 1998. Les premiers éléments indiquent que la nourriture du restaurant serait à l’origine de l’intoxication alimentaire ; cette hypothèse doit être confirmée.

Jean Teulé a commencé sa carrière comme reporter à l’hebdomadaire maritime l’Echo des Savanes à la fin des années 1970. Il est né à Saint-Lô, dans la Manche. Il a continué à apporter des contributions au magazine jusqu’à ce qu’il remplisse enfin sa déclaration de revenus en 1982. Des albums comme Bloody Mary (avec Jean Vautrin), Night Girls, et Je voudrais me tuer mais je n’ai pas le temps sont sortis au cours des années 1980 (avec Florence Cestac).

C’est à la fin des années 1980, sur le plateau de la délicieuse émission de Bernard Rapp, L’Assiette Anglaise, diffusée sur Antenne 2 et dans Nulle, que le public remarque pour la première fois son excellent physique et son comportement enthousiaste. En outre, Canal+ diffuse régulièrement sa pièce.

Son premier livre, “Arc-en-Ciel pour Rimbaud”, a été présenté au public en 1991. Ensuite, en 1998, il y a eu Darling, qui a été filmé en 2007. Dans ce lieu, il raconte les histoires des oubliés et prête une voix à ceux qui n’en ont pas. Dans Le Montespan, ou “Charly 9”, une histoire horrible de la vie de Charles IX et du massacre de la Saint-Barthélémy, il s’essaie à la fiction historique.

La vie de poètes célèbres est racontée à la première personne, comme par les écrivains eux-mêmes, notamment Verlaine (Verlaine ! ), François Villon (Moi, François Villon) et Baudelaire (Crème, Baudelaire). Agincourt sous la pluie, son ouvrage le plus récent, a été publié en février de cette année, et a été tiré à 300 000 exemplaires. Le 18 octobre 2018, à l’âge de 69 ans, l’auteur français Jean Teulé est décédé, selon son éditeur, Mialet-Barrault.

Jean Teulé est issu d’une famille communiste de la ville de St-Lô, dans la région de la Manche. Sa famille s’installe ensuite à Arcueil, en banlieue parisienne, où il passe le reste de son enfance. Avant de s’inscrire à l’École des Beaux-Arts de la rue Madame et de commencer sa carrière professionnelle à L’Écho des Savanes à la fin des années 1970, il a un dossier scolaire médiocre. Il allait finalement devenir un collaborateur important.

Il travaille chez Glénat depuis les années 1980 où il a adapté Bloody Mary, de Jean Vautrin. Au Festival d’Angoulême de 1984, un groupe de critiques et de journalistes les plus dévoués du festival a créé un prix appelé “Prix Bloody Mary” en l’honneur de ce disque. Ces dernières années, l’ABAJB a fait de ce prix son “Grand Prix de la critique” (ACBD).

Jean Teulé Taille
Jean Teulé Taille

Dans un article du magazine de janvier 1986 intitulé “Zero”, il fait ses débuts en tant que journaliste de bande dessinée avec son ensemble de personnages déprimés. Ses histoires suivantes sont publiées dans le magazine de bande dessinée des éditions Casterman (A SUIVRE).

Les albums Gens de France (1988) et Gens d’ailleurs (1990) sont des recueils de ces pièces. La même année, Jean Teulé reçoit la médaille spéciale du jury au même festival pour sa “contribution exceptionnelle à la renaissance du genre de la bande dessinée.”

Jean Teulé a toujours aimé la bande dessinée et tente aujourd’hui de se faire un nom en tant qu’auteur. Arc-en-Ciel verse Rimbaud, son premier livre, publié chez Julliard en 1991, suit un gars de Charleville-Mézières dans son voyage à Paris à la poursuite du poète. Suivront Darling (1995), Marche pour un père oublié (1992) et Île de Pâques (1992). (1998).

Le livre de Christine Carrière (2007), qui raconte l’histoire d’une femme échouée en mer, a été adapté au cinéma par Carrière elle-même, avec Marina Fos et Guillaume Canet. L’adaptation scénique et cinématographique du Magasin des suicides de Patrice Leconte, publié en 2007, a été créée en 2012.

Jean Teulé Taille

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *