Dr Lila Bouadma Maladie

Dr Lila Bouadma Maladie
Dr Lila Bouadma Maladie

Lila Bouadma, professeur de médecine à la Faculté de médecine de l’Université de Paris et experte en réanimation médicale, travaille à l’hôpital Bichat à Paris. Elle est née en Franche-Comté et a fait toute sa carrière à l’AP-HP après des études de médecine à Besançon. Elle est membre du Conseil scientifique Covid-19 1 et a soigné certains des premiers patients Covid-19 détectés en Europe. Lila Bouadma est née dans le Territoire de Belfort en 1971. Elle a vécu toute sa jeunesse à Delle, en Kabylie, avec sa famille d’immigrés algériens. deux. Il y a six enfants dans sa famille. Son père travaille, et sa mère travaille comme femme de ménage 3. Elle se décrit comme une élève rapide à l’école, obéissante, et amenée tôt à aider ses parents, qui n’écrivent pas, dans les formalités administratives. 3. Bien qu’elle soit découragée par son entourage, voire moquée par un instituteur, elle aime l’école et pense qu’elle « doit beaucoup à l’école de la République ». 2. Son désir de devenir médecin a commencé à l’âge de neuf ans, lorsqu’elle a observé le diagnostic tardif de méningite de l’un de ses frères. Elle se donne alors pour mission de découvrir comment guérir les maux. 1. Sa compréhension de « à partir du moment où tu es un enfant pauvre, immigré, et une fille en plus, il n’est pas naturel de t’aider. à faire ce que tu veux faire » grandit avec le temps en raison des comportements d’un professeur, médecin et autres. 1. Lycéenne à Belfort où elle passe le baccalauréat, elle part ensuite à Besançon pour étudier la médecine, ce qu’elle trouve facile grâce à son excellente mémoire.

Dr Lila Bouadma Maladie
Dr Lila Bouadma Maladie

Elle a effectué son internat de médecine en 1995, à l’âge de 24 ans, avec une affectation aux Hôpitaux de Paris. (4) Malgré son intérêt initial pour la médecine interne, elle a décidé de poursuivre une carrière de réanimateur 5.

En raison d’une maladie auto-immune, elle n’a pas eu de cheveux depuis son adolescence. 6ème. Le Dr Lila Bouadma est devenue directrice de clinique à l’unité de soins intensifs et maladies infectieuses de l’hôpital Bichat à Paris après avoir terminé une thèse de médecine sur la « méningite à bacilles gram-négatifs » 7 en 2002. Elle a passé un an à l’hôpital Johns Hopkins de Baltimore 3 en terminant sa formation en prévention des infections nosocomiales.

Dr Lila Bouadma Maladie
Dr Lila Bouadma Maladie

Son intérêt pour la prévention des infections nosocomiales l’a amenée à rédiger en 2010 une thèse de doctorat en biologie sur les « pneumopathies acquises sous ventilation mécanique »8.

Je n’aurais pas pu y arriver si… Chaque dimanche, “Le Monde” pose une question à une personnalité célèbre sur un moment charnière de sa vie. Cette semaine, la réanimatrice, membre du conseil scientifique du Covid-19, se souvient de l’incident qui l’a inspirée à poursuivre une carrière de médecin et des défis auxquels elle a été confrontée en cours de route.

Dr Lila Bouadma Maladie
Dr Lila Bouadma Maladie

Lila Bouadma, réanimateur à l’hôpital Bichat de Paris et professeur de médecine depuis 2015, est l’une des trois femmes du conseil scientifique qui conseille les choix gouvernementaux depuis le début de la crise sanitaire. A 49 ans, cette fille d’immigrés kabyles du Territoire de Belfort se bat avec ténacité et bienveillance sur le front du Covid-19.

Si… je ne serais pas arrivé ici… Si seulement mon jeune frère n’était pas mort quand j’avais neuf ans. Méningite avec otite purulente. Mes parents n’avaient pas de téléphone, alors j’ai été chargé de trouver un médecin. Il a prescrit des antibiotiques, mais l’état de mon frère ne s’est pas amélioré. Je suis revenu le chercher. Il était mécontent, mais il est revenu pour une deuxième visite. Ça ne s’améliorait pas. Mon frère a commencé à avoir des convulsions vers la fin de la semaine, rebondissant dans les airs dans les bras de ma mère. Quand j’ai vu mon père pleurer, j’ai pensé que c’était grave.

Dr Lila Bouadma Maladie

Dr Lila Bouadma Maladie
Dr Lila Bouadma Maladie

Nos voisins d’à côté ont finalement appelé les pompiers. Nous avons fait attention à eux parce qu’ils étaient français. Je me suis dit deux choses ce jour-là. Premièrement, mes parents n’ont pas été pris en compte, et je pense qu’il y a un fossé entre les classes. Deuxièmement, le médecin n’a pas tenu compte de sa leçon et n’avait aucune idée de comment aider mon frère. Je sais que je vais être médecin depuis ce jour.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *