Décès Guide De Haute Montagne

Décès Guide De Haute Montagne: Marine Clarys, guide de haute montagne de Saint-Martin-Vésubie, est décédée lors d’une expédition à la Cougourde. Elle a brisé le plafond de verre en devenant la première femme guide de haute montagne dans les Alpes-Maritimes. Marine Clarys, 35 ans, originaire de Saint-Martin-de-Vésubie, est décédée ce jeudi.

A 5 heures du matin, le guide et son client des Alpes-Maritimes se sont mis en route. J’ai l’intention de faire le sommet de la Cougourde, dans le Mercantour, par son arête sud-ouest. Ce qui aurait provoqué la rupture d’un morceau de béton.

Selon BFM Nice Côte d’Azur, un guide a fait une chute de 10 mètres lorsqu’un bloc qu’il escaladait s’est délogé. En fin de journée, l’alerte a été donnée par l’association des guides du Mercantour. A six heures, ils ont appelé les CRS, l’organisme chargé du secours en montagne dans les Alpes-Maritimes.

Cependant, les CRS ont envoyé un hélicoptère Dragon des Alpes-Maritimes pour effectuer une mission de reconnaissance au vu des informations que nous avons découvertes. A 7 heures du soir, le corps du guide a été retrouvé, et il a été constaté que le client n’avait subi aucune blessure.

La raison de l’accident est toujours inconnue. Les CRS sont désormais chargés de l’enquête qui leur a été confiée. BFM Nice Côte d’Azur s’est entretenu avec des experts pour connaître l’impact du changement climatique sur la fragilité des blocs.

Décès Guide De Haute Montagne
Décès Guide De Haute Montagne

En hiver, le granit gèle et se fissure. “L’été suivant, le granit se fragilise et se fissure.” Cette éducatrice à la retraite s’est mise à l’escalade en 2017. Elle est saluée comme “une excellente personne” par ses amis et connaissances.

Amie ou ennemie ? Éric Ciotti compte cette personne parmi les premiers. Marine Clarys était une “amie qui a appris l’escalade à mes filles”, comme l’a indiqué le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti sur Twitter dans un message de deuil.

En pensant à son camarade Marc et à sa famille, Éric Ciotti écrit : “Un immense chagrin et une douloureuse angoisse font suite au décès de Marine Clarys hier à La Cougourde à Saint-Martin Vésubie.”

La spécialiste a desserré le tournevis en regardant le refuge de la Cougourde depuis une hauteur de 2 800 mètres. Un client qui l’accompagnait depuis le matin et qui n’a pas été blessé a été découvert à côté d’elle. Faites quelque chose, même si c’est plusieurs heures après l’accident.

Il a fallu plusieurs heures pour que les services d’urgence soient appelés, même si le compagnon de la victime s’inquiétait de ne pas la voir revenir. Et le cadavre a été rendu à ses proches aux premières heures de la soirée.

Elle a fait un saut mortel d’une grande hauteur au refuge de la Cougourde, à 2 800 m. Marine Clarys, 36 ans, est décédée jeudi ; elle était la première femme guide de haute montagne des Alpes-Maritimes.

Selon France Bleu et France 3, l’accident a été provoqué par un groupe de personnes parties en expédition murale au Mont Cougourde. Le guide, un habitant de Saint-Martin-Vésubie, avait emmené un client en montagne et était heureux de le retrouver indemne.

Nous sommes en train de chercher les causes de cette catastrophe. Frédéric Gentet, salué comme “l’un des meilleurs guides de tous les temps”, a reçu plusieurs hommages. L’alpiniste, qui est également professeur à l’Ensa et un incontournable de Chamonix, a entraîné les équipes américaines de ski et de snowboard à travers les Alpes et au-delà, et il compte plusieurs premières remarquables à son actif.

Mardi, un homme de 48 ans a été retrouvé mort dans une salle d’escalade en Grèce. Grâce à ses efforts, de nombreuses personnes avaient été éveillées, et il était responsable de l’élaboration de centaines de guides. La disparition en décembre de Frédéric Gentet a choqué ses collègues de l’ENSA et de la Compagnie de Chamonix, où il travaillait depuis 20 ans.

Décès Guide De Haute Montagne
Décès Guide De Haute Montagne

Si vous avez connu et aimé Titi, vous comprendrez le vide que crée sa disparition. Mardi, un incident a eu lieu dans une installation d’escalade sportive dans la région du Péloponnèse en Grèce, non loin de la ville de Leonidio.

Un bloc rocheux de la taille d’un terrain de football se serait écrasé au sol au passage d’un grimpeur. L’impact de sa chute a fracturé la plaque en plusieurs fragments. Alors que les rochers ont commencé à pleuvoir, les pratiquants de la falaise ont fait une course folle pour se mettre à l’abri.

Le bloc a frappé Frédéric Gentet au cou et à l’épaule alors qu’il assurait un grimpeur en contrebas. Malgré les efforts des secouristes sur place, il n’a pas survécu. Son corps sera rapatrié dans son pays d’origine dans les prochains jours.

Le guide de Chamonix laisse derrière lui une femme et deux jeunes enfants. Titi était reconnu par ses contemporains comme un grimpeur expert, doté d’une capacité d’adaptation et d’un talent inégalés. Le chef du département escalade de l’ENSA, François Marsigny, disait de lui : “C’était un type sympa” : “C’était un type sympa”.

Un minimum de quatre ou cinq promotions peuvent lui être directement attribuées. Il s’est donné les moyens de poursuivre sa carrière en dirigeant les équipes du Club Alpin de France (GEANexcellence).

Avant de connaître le succès en tant qu’enseignant, Frédéric Gentet a établi plusieurs records de première ascension dans les Alpes.

https://www.youtube.com/watch?v=Ne_mSHLRQ2w
Décès Guide De Haute Montagne

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *