Asme Maladie

Asme Maladie

L’asthme est une maladie respiratoire chronique caractérisée par des crises ou des épisodes de troubles respiratoires (dyspnée). L’asthme a une influence significative sur la qualité de vie des personnes atteintes.

Asme Maladie
Asme Maladie


L’asthme est une maladie qui affecte les personnes de tous âges.
L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des poumons.
L’asthme est une maladie bronchique chronique qui se manifeste le plus souvent chez les jeunes. L’inflammation provoque un blocage bronchique en provoquant un œdème, une contraction des muscles bronchiques et la libération de mucus dans le système respiratoire.
L’asthme se caractérise par la survenue de crises, qui comprennent des épisodes de difficultés respiratoires (dyspnée) et de respiration sifflante (respiration sifflante). La toux peut être le seul symptôme dans certaines situations. La respiration est généralement normale entre les accès.
L’asthme est une maladie complexe aux causes multiples.

Asme Maladie
Asme Maladie


L’asthme n’a pas de cause unique ; les variables génétiques et environnementales jouent toutes deux un rôle dans son développement.
Différentes choses peuvent provoquer des crises d’asthme chez les asthmatiques :
allergies intérieures (acariens, moisissures, écailles) ou allergènes extérieurs en milieu de travail (pollens et moisissures)
infections des poumons
irritants pour les poumons (fumée de tabac, pollution de l’air, irritants sur le lieu de travail)
activité physique dans le froid
quelques médicaments (anti-inflammatoires)
Il existe deux formes d’asthme lié au travail : l’asthme professionnel, qui est causé par des substances présentes dans un cadre professionnel spécifique, et l’asthme aggravé par le travail, qui est causé par un asthme préexistant ou nouvellement développé avec des symptômes accrus.

Asme Maladie

Asme Maladie
Asme Maladie


Symptômes et diagnostic de l’asthme
L’asthme est défini par la survenue de « crises », qui sont des périodes de difficultés respiratoires (dyspnée) et de respiration sifflante (respiration sifflante). La toux peut être le seul symptôme dans certaines situations. Les crises varient en fréquence et en intensité d’une personne à l’autre. La respiration est généralement normale entre les convulsions.
Le diagnostic d’asthme est posé après un examen approfondi du patient (fréquence des crises, circonstances de survenue, antécédents familiaux, etc.).
Pour confirmer le diagnostic et suivre la progression de la maladie, un test appelé exploration fonctionnelle respiratoire est effectué.
Une influence significative sur sa qualité de vie
L’asthme peut avoir de graves conséquences sur la qualité de vie s’il n’est pas traité correctement. C’est lui qui manque à l’école ou au travail.
Traitement de l’asthme à l’échelle mondiale
L’asthme est incurable : il dure toute la vie, même si les périodes de rémission peuvent durer des années, vous permettant de l’oublier.
Traitement spécifique : il s’agit essentiellement de traitements inhalés comprenant un traitement par bronchodilatateur utilisé pour les symptômes et, si nécessaire, un traitement anti-inflammatoire au long cours (corticoïdes inhalés) permettant au patient d’éviter les crises et de maintenir une fonction respiratoire normale ; évitement des facteurs déclenchants (tabagisme actif et passif, acariens, etc.) ; soins associant étroitement le patient et son médecin (écoles de l’asthme).
L’asthme [ASM] est une maladie qui affecte ceux qui souffrent d’asthme Écoutez les anciens Grecs, l’asthme, qui vient du mot latin asthme, qui signifie « difficulté à respirer », est une maladie respiratoire qui affecte les voies respiratoires inférieures, y compris les bronches, et est décrit comme une difficulté à respirer. La maladie est causée par quatre mécanismes distincts : inflammation épithéliale bronchique avec œdème ; bronchoconstriction causée par un bronchospasme; hyperréactivité bronchique (chronique ou non), se manifestant par une augmentation de la sécrétion de mucus, notamment due au remodelage des voies respiratoires inférieures 1 ; et bronchospasme causé par une substance allergène, une irritation ou tout autre stimulus.

Asme Maladie
Asme Maladie


Homère a utilisé pour la première fois le terme « asthme » (, o () dans l’Iliade) dans l’Iliade, dans le chant XV, « Réveil et indignation de Zeus », pour décrire « l’atroce suffocation » dont Hector souffrit pendant la plaine.
« Dans la plaine, il voit Hector étendu ; les siens se sont pris autour de lui ; pour lui, il est victime d’une suffocation atroce (), il a perdu connaissance, il crache du sang : il n’a pas été touché par le dernier des Achéens 2!”
Eschyle, poète d’Eleusis dans « Les Perses » et Platon dans « La République » ont tous deux utilisé l’expression dans le sens de « souffle court » et « essoufflement ». Hippocrate a utilisé à l’origine l’expression médicale « respiration douloureuse » ou « asthme » dans ses « Aphorismes ».
Cette maladie est également mentionnée par le médecin et philosophe juif Moïse Maïmonide au XIIe siècle 3.
À l’époque contemporaine, le “Traité sur l’asthme” de John Floyer, publié en 1698 et basé en partie sur sa propre expérience, serait le premier manuel médical à couvrir complètement l’asthme 3.

Asme Maladie
Asme Maladie


L’asthme est une maladie à multiples facettes caractérisée par une inflammation des voies respiratoires inférieures, en particulier des bronches. Des épisodes récurrents de symptômes respiratoires tels que respiration sifflante, essoufflement, oppression thoracique et/ou toux, ainsi que diverses limitations expiratoires, qui peuvent devenir chroniques à des stades ultérieurs de la maladie, caractérisent cette affection. Ces symptômes, ainsi que la restriction expiratoire, varient en durée et en gravité, et peut parfois passer inaperçue pendant des semaines ou des mois. L’exercice, les allergies, l’exposition aux irritants, les changements climatiques et les infections virales sont toutes les causes de ces écarts. Ils sont généralement traitables ou spontanément réversibles.
L’asthme se caractérise par une hyperréactivité bronchique aux stimuli directs ou indirects, ainsi qu’une inflammation persistante. Ces caractéristiques persistent normalement même en l’absence de symptômes ou lorsque la fonction pulmonaire est normale, bien qu’elles puissent s’améliorer avec le traitement. 4

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *