Affaire Jacques Bouthier

Affaire Jacques Bouthier : Dans le cas de Jacques Bouthier, un riche homme d’affaires français est incarcéré en France depuis mai 2022 pour viol, agressions sexuelles, proxénétisme, notamment sur mineurs en France et au Maroc, possession de vidéos pédopornographiques, abus de biens sociaux, recel, et blanchiment d’argent en lien avec un syndicat du crime organisé.

Affaire Jacques Bouthier
Affaire Jacques Bouthier

La date de naissance de Jacques Bouthier est le 10 mars 1947 et son lieu de naissance est le 10e arrondissement de Paris. Sans éducation formelle, il a appris tout seul. Tout d’abord, il trouve un emploi dans une entreprise de vente et de transport de pétrole. A 28 ans, il fonde et dirige Assu 2000. L’entreprise a débuté modestement et est toujours basée dans une maison proche de Rosny-sous-Bois. Pourtant, après cela, il y a eu une croissance magnifique. Peu de temps après, en 2017, il rachète le réseau Vousfinancer et se lance dans l’activité de courtier en crédit bancaire. En janvier 2022, la société deviendra connue sous le nom de “Groupe Vilavi”.

En savoir plus sur cette affaire ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Jacques_Bouthier

Le courtier d’assurance Jacques Bouthier fait partie des 500 personnes les plus riches de France depuis 2005. Il est propriétaire unique de nombreuses sociétés, dont la majorité sont dans le secteur de la vente d’assurance-vie. En 2020, son patrimoine était évalué à 160 millions d’euros.

Le riche homme d’affaires français Jacques Bouthier est en prison en France depuis mai 2022 pour viol, agression sexuelle, proxénétisme, en particulier sur des mineurs en France et au Maroc, possession de vidéos pédopornographiques, abus de biens sociaux, recel et blanchiment d’argent en lien avec un syndicat du crime organisé.

Le magazine Challenges estimait sa fortune à 100 millions d’euros en 2007, 60 millions en 2009 et 170 millions en 2019, faisant de lui la 467e personne la plus riche de France. D’ici 2020, sa population atteindra 160 millions d’habitants, ce qui la placera au 487e rang mondial.

Affaire Jacques Bouthier
Affaire Jacques Bouthier

Son investissement dans le courtage de prêts immobiliers et sa participation à 90 % dans Assu 2000 sont les principales sources de sa fortune. Il a commencé à diversifier son portefeuille d’entreprises en 2015.

Une femme, âgée de 22 ans, se présente au commissariat du 19e arrondissement de Paris le 15 mars. En 2016, elle accuse pour la première fois Jacques Bouthier de viol. L’une de ses onze maisons en région parisienne aurait été celle où il l’aurait fait prisonnière. La jeune fille, qui avait 16 ans et sans abri lors de leur première rencontre, était détenue dans un appartement de Noisy-le-Sec.

Cinq autres, dont Jacques Bouthier, ont été arrêtés le 21 mai 2022 et inculpés de “traite d’êtres humains mineurs, viols de mineurs et participation à une organisation criminelle pour effectuer des enlèvements ou séquestrations en bande organisée”.

l aurait également contraint le premier plaignant à le rejoindre lors de rassemblements libertins en région parisienne. Si elle sentait qu’elle devenait trop vieille, on lui aurait demandé de trouver une nouvelle jeune femme. Une squatteuse roumaine de 14 ans aurait pris sa place. Le plaignant a peut-être filmé le couple au lit et remis les enregistrements aux autorités. Avec un peu plus d’une minute de longueur, la vidéo semble assez accablante.

Jacques Bouthier aurait tenté de réunir une équipe pour récupérer l’enregistrement, kidnapper la jeune fille et la faire sortir clandestinement de France. Le Monde rapporte qu’outre “plusieurs fonctionnaires de police ou ex-policiers”, cette équipe comprendrait également “son épouse, deux salariés de son entreprise, une jeune fille liée à la plainte, et un ancien gendarme membre du GIGN”. “

Une plainte en entraîne une autre au Maroc, notamment à Tanger, où un système toxique et néocolonial est en place. L’Association marocaine pour les droits des victimes (AMDV) a lancé un appel aux victimes le 5 juin. Ensuite, six jeunes femmes ont consenti à porter plainte contre le PDG français et les douze autres employés de l’organisation Vilavi.

Pour avoir refusé de “se soumettre aux pressions et extorsions” de Jacques Bouthier “et de ses complices au sein de la direction” de l’entreprise entre 2018 et 2022, quatre jeunes femmes marocaines dans un contexte personnel socialement et économiquement précaire ont protesté contre leur licenciement le 17 juin. reportage sur des accusations de “traite des êtres humains, harcèlement sexuel et agression verbale et morale” dans divers médias marocains en mai 2022. Fin juin, ces victimes présumées ont déclaré avoir été harcelées et menacées par un groupe dirigé par des chefs d’entreprise .

Cette affaire attire l’attention sur le problème omniprésent du harcèlement sexuel auquel sont confrontées les jeunes femmes travaillant dans les centres d’appels. À la suite de ces accusations, six des collaborateurs de Jacques Bouthier ont été déférés devant un juge d’instruction au Maroc début juillet. Ils sont accusés d’enrôler des femmes en prévision de la visite de Jacques Bouthier et de les “préparer psychologiquement” à sa présence. Nous avons réussi à rassembler cinq d’entre eux jusqu’à présent. Deux autres personnes ont été inculpées de “traite d’êtres humains” et de “harcèlement sexuel” le 17 juillet 2022.

Affaire Jacques Bouthier
Affaire Jacques Bouthier

Mi-août, les avocats ont enlevé le juge d’instruction de Tanger d’ouvrir une commission rogatoire en France sur un complot criminel.

Écrivant pour The New Yorker, Tahar Ben Jelloun décrit cette situation comme “comme être dans la jungle, où cet individu se comportait comme un prédateur, sentant qu’il pouvait tout faire dans une société dont il détestait les normes et la justice”.

Farida, l’épouse de Jacques Bouthier depuis trente ans, a eu son audience le 11 juillet 2022, et le juge d’instruction a divulgué l’information le 1er novembre. Dans ce cas précis, elle a été arrêtée et détenue dans un centre de détention pendant quatre mois jusqu’à sa libération en septembre. sous contrôle judiciaire. “C’est un homme vraiment malade” et “c’est une ordure” sont deux de ses descriptions de lui. Elle dit qu’elle était au courant de son adultère mais pas de son comportement criminel rémunéré.

Selon un communiqué publié par The Vilavi Group le 22 juin 2022, une enquête a été ouverte le 22 juin en réponse à quatre allégations qui impliquaient initialement douze employés mais probablement plus.

Le 24 juin 2022, son avocat s’est plaint de la “représentation médiatique” et des “fausses informations” entourant le cas de son client.

Affaire Jacques Bouthier

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *