Affaire Flactif Condamnation

Affaire Flactif Condamnation: Cinq membres de la famille Flactif ont été assassinés en 2003, et le vendredi 30 juin, David Hotyat a été condamné à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle par la cour d’appel de Haute-Savoie. En plus de la peine minimale de vingt-deux ans, il passera au moins autant de temps dans une prison de haute sécurité.

David Hotyat a été reconnu coupable du meurtre de Xavier Flactif, sa femme, et de leurs trois enfants, âgés de sept à dix ans, dans leur chalet du Grand-Bornand (Haute-Savoie). Le gouvernement n’avait rien demandé de plus dans ce cas de meurtre avec préméditation que ce que le tribunal avait accordé.

Affaire Flactif Condamnation
Affaire Flactif Condamnation

Le parquet a demandé que son copain de 30 ans, Stéphane Haremza, soit condamné à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour sa coopération et ses relations avec des criminels. Alexandra Lefèvre, une ex-petite amie de David Hotyat, a été condamnée à 10 ans de prison ferme pour comportement criminel et mensonge aux autorités.

Isabelle Haremza, l’épouse de Stéphane, a été condamnée à sept ans de prison pour sa participation au crime. Michael Hotyat, le frère de David, a été condamné à un an de probation après avoir plaidé coupable d’avoir tenté de se débarrasser d’une arme en jetant l’arme du crime dans un canal.

Le jugement a été prononcé après cinq heures et demie de délibération, au cours desquelles l’accusé n’a manifesté aucune émotion. Mais parmi la foule des proches des victimes, on entendait des gens crier : “Meurtriers ! Salopes ! Putains !”

Xavier Flactif, entrepreneur immobilier de 41 ans, sa femme Graziella Ortolano, 36 ans, et leurs trois enfants, Sarah, 10 ans ; Lætitia, 9 ans ; et Grégory, 7 ans, ont été retrouvés morts dans leur chalet du Grand-Bornand le 11 avril 2003. David Hotyat est accusé d’avoir tué la famille. Il a déclaré à la police que la famille Flactif avait été tuée le 16 septembre 2003 par deux personnes qu’il n’a pas pu identifier, puis il les a conduites aux restes brûlés des victimes, qui, selon lui, étaient éparpillés dans une forêt voisine.

La date limite pour déposer un recours est le lundi 10 juillet (dix jours à partir de maintenant). Chaque partie a jusqu’au lundi 10 juillet (dans dix jours) pour faire appel.

Par ailleurs, Isabelle Haremza a été condamnée à sept ans de prison pour “association de malfaiteurs et refus de signaler un crime”, tandis que Stéphane Haremza a été condamné à 15 ans de prison pour “complicité”. Michael Hotyat, le frère du principal suspect, a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir déposé l’arme à feu dans un canal du Pas-de-Calais.

L’ancienne compagne de Hotyat, Alexandra Lefèvre, a été reconnue coupable d'”association de malfaiteurs” et condamnée à 10 ans de prison après le 17h30. audience. prudent, qui s’était toujours conformé aux consignes de l’avocat de la défense Philippe Drouet. La même peine maximale qui a été infligée à Hotyat lui sera également infligée.

Toutes les demandes du procureur général ont également été acceptées par les tribunaux. Le procès d’Isabelle Haremza, qui avait demandé à être libéré, a été suspendu par le président du tribunal.

Didier Leick et Luc Brossolet, deux des quatre avocats de Hotyat, ont plaidé pour son acquittement en fin de matinée, qualifiant l’affaire de “difficile numéro d’équilibriste”. Hotyat a déclaré que deux étrangers avaient tué sa famille alors qu’il dormait dans la cabine.

Ils ont cherché à semer le doute dans l’esprit des neuf jurés après trois semaines d’audiences non-stop sur les allégations et les preuves des accusés (trois femmes et six hommes).

La défense a soutenu qu ‘”il ne pouvait pas être seul le 11 avril 2003 pour assassiner, brûler les cadavres et nettoyer la cabane, il est donc probable qu’il n’ait pas tué la famille Flactif”.

Alexandra Lefèvre, tout au long des trois semaines de diffusion de l’émission aux yeux du public, a fait de grands efforts pour minimiser son implication et se présenter comme une victime de Hotyat. Pour expliquer sa soumission et sa peur, elle a dit qu’elle craignait que l’asservissement de son vieil ami ne lui arrive également.

Tout au long du processus d’audition de trois semaines, les Hotyats ont eu du mal à s’en tenir à leurs interprétations. Les médecins légistes, les employés de la crémation et les criminels avaient tous des doutes sur l’histoire de Hotyat.

Les résultats de leur rapport d’expert correspondaient davantage aux affirmations initiales de l’accusé avant qu’il ne les rétracte en contre-interrogatoire. Plus tard, des témoins ont parlé des paiements de fiducie qu’ils avaient reçus du couple Hotyat-Lefèvre lors de leurs discussions sur les tentatives d’assassinat du couple et les plans de réinstallation ultérieurs.

Affaire Flactif Condamnation
Affaire Flactif Condamnation

La diffusion d’un témoignage enregistré en mai 2003 pour le magazine français Sept à Huit met une nouvelle fois en lumière les contradictions du système de défense des deux suspects clés (TF1). Il n’y avait pas d’explication claire à la disparition des Flactifs à l’époque.

Qu’elle soit rieuse, cynique ou indignée, les expressions d’Alexandra Lefèvre volent constamment la vedette sur les photographies. Quand il est temps de prendre du Flactif, celui qui joue le chien dans la boîte finit par apparaître comme une pin-up hautaine du village, avec des vêtements bouffants et un accent fort et vulgaire.

Alexandra, qui sait maintenant que sa famille a été tuée et brûlée vive, fulminedevant la caméra pendant plus d’une demi-heure sur les cinq victimes.

Peu de temps avant l’annonce de la décision, la mère de Xavier Flactif, Marie-Clotilde Flactif, a exprimé sa déception en déclarant : « Nous quittons la maison comme nous sommes entrés, et les années de prison n’y changeront rien.

Affaire Flactif Condamnation

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *