Affaire Emile Louis

Affaire Emile Louis: Dans les années 1975 à 1980, sept jeunes femmes handicapées mentales ont disparu du département de l’Yonne, et le principal suspect est Émile Louis. Comme les filles résidaient dans des institutions pour handicapés et n’avaient pas de parents connus, leurs disparitions ont d’abord été ignorées à la suite de simples fugues. Louis a admis pour la première fois en 2000 qu’il avait tué les sept filles, mais a ensuite rétracté ses aveux.

Mais grâce à ses aveux, les corps de deux des victimes ont finalement été retrouvés. Alors qu’il conduisait un bus loué pour transporter les femmes, Louis les aurait enlevées.

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

Émile Louis est né le 21 janvier 1934 à Pontigny, Bourgogne, France. C’est un chauffeur de bus à la retraite qui fait l’objet d’une enquête en tant que suspect possible dans la disparition de sept jeunes femmes à la fin des années 1970. Au début, Louis a d’abord dit qu’il était responsable des décès en 2000, mais un mois plus tard, il a changé d’avis.

Louis est emprisonné depuis mars 2004, date à laquelle il a été condamné à 20 ans de prison pour le viol et la torture de sa femme d’alors et de son enfant. En 1983, il a été condamné à une peine de quatre ans pour agression sexuelle sur un mineur, et en 1989, il a reçu une peine de cinq ans pour un crime similaire.

Même si les soupçons grandissent et que les conclusions officielles indiquent d’éventuels actes répréhensibles, le système judiciaire ne semble pas se soucier de cette série de disparitions. Cela soulève beaucoup de questions.

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

En 1984, en particulier, un rapport a été déposé par le gendarme Christian Jambert nommant Louis comme principal suspect. Le suicide de Jambert a été jugé par les tribunaux après la découverte de son corps le 4 août 1997. Deux coups de feu ont pénétré son cerveau et, selon une autopsie réalisée le 31 mars 2004, l’un d’eux aurait dû être mortel au premier impact.

Pierre Charrier, directeur de l’association Yonne APAJH qui gérait le foyer pour jeunes handicapés où étaient hébergées les filles disparues, a été condamné en 1992 à six ans de prison pour le viol d’une femme handicapée de 23 ans. Sa femme, Nicole Charrier, avait témoigné en sa faveur neuf ans plus tôt. Nicole Charrier a été rétrogradée en 2001 après avoir travaillé comme gestionnaire à l’APAJH depuis 2001.

Comme les tribunaux n’ont rien fait, les gens commencent à se demander si des personnes influentes du quartier font partie d’un réseau qui fournit des services de prostitution sadiques.

Quand le tueur en série français, Emile Louis, est-il décédé ?

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

Alain Fraitag affirme que l’ancien chauffeur de bus Emile Louis est décédé dimanche matin dans un hôpital de Nancy. Une source a informé Le Parisien qu’il était tombé fréquemment et avait des plaies à l’arrière de la tête lorsqu’il a été transporté à l’hôpital pour un examen neurologique lundi dernier.

Le père de quatre enfants a été reconnu coupable de meurtre dans les années 1970 et de viol et de torture de sa quatrième épouse et fille en 2004. Louis a enlevé les enfants à leurs familles alors qu’il conduisait un bus pour enfants ayant des besoins spéciaux. Les gens ont critiqué le système judiciaire de l’Yonne en Bourgogne pour avoir enregistré les disparitions comme des fugues, même s’il y avait beaucoup de preuves de crime.

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

De nombreuses personnes pensaient que les filles étaient victimes d’un réseau sexuel de haut niveau qui était étouffé par le gouvernement, et l’affaire était généralement considérée comme l’un des pires scandales juridiques d’après-guerre du pays. Depuis mars 2002, lorsque les autorités ont réalisé que trois juges avaient laissé Louis en liberté pendant près de deux décennies sans faire face à des accusations en raison de leur négligence, les magistrats ont été sévèrement punis. La rigueur de l’enquête a également été critiquée.

Malheureusement, de nombreuses victimes avaient des troubles d’apprentissage importants, mais les autorités locales les ont simplement classés comme des fugueurs. Les forces de l’ordre en France ne semblaient pas s’en soucier beaucoup à l’époque.

Il n’y avait qu’un seul gendarme local qui s’est penché sur les accusations portées contre Louis, mais son enquête a été interrompue et un rapport accablant n’a été trouvé qu’en 1996. À ce moment-là, le corps du gendarme a été découvert; sa mort a été officiellement qualifiée de suicide. Les proches des victimes ont maintenu l’affaire assez longtemps pour que Louis soit reconnu coupable et condamné à la prison.

En France, un criminel est accusé. Émile Louis ?

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

Le chauffeur de bus français à la retraite Émile Louis (né en 1934) est un suspect majeur dans la disparition de sept femmes à la fin des années 1970 dans l’Yonne en Bourgogne. En l’an 2000, Louis a d’abord déclaré qu’il était responsable des décès. Un mois plus tard, il a changé d’avis.

Louis est emprisonné depuis mars 2004, date à laquelle il a été condamné à 20 ans de prison pour le viol et la torture de sa femme d’alors et de son enfant. En 1983, il a été condamné à une peine de quatre ans pour agression sexuelle sur un mineur, et en 1989, il a reçu une peine de cinq ans pour un crime similaire.

Entre 1975 et 1980, sept jeunes femmes atteintes de déficiences mentales modestes ont disparu du département de l’Yonne, et le principal suspect est Émile Louis. Comme les filles n’avaient pas de parents connus et vivaient toutes dans des établissements pour personnes handicapées, on a d’abord pensé qu’elles venaient de partir.

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

En 2000, Louis a d’abord admis avoir tué les sept filles, mais s’est ensuite rétracté. Mais grâce à ses aveux, les corps de deux des victimes ont finalement été retrouvés. Alors qu’il conduisait un bus loué pour transporter les femmes, Louis les aurait enlevées.

L’indifférence apparente du système judiciaire à cette série de disparitions, malgré la montée des soupçons et les conclusions officielles pointant vers d’éventuels actes répréhensibles, soulève des questions récurrentes. Pour être plus précis, en 1984, le gendarme Christian Jambert a présenté un rapport nommant Louis comme principal suspect. Un groupe de sept adolescentes disparaît sans laisser de traces vers la fin des années 1970 dans l’Yonne.

Bernadette, Chantal, Christine, Françoise, Jacqueline, Madeleine et Martine sont toutes des femmes avec un léger retard mental qui disparaissent des rues d’Auxerre et sont poursuivies par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS). Un gars est interrogé dans le cadre de l’enquête. Tout au long de sa carrière de chauffeur d’autobus, Émile Louis a souvent côtoyé ces dames. Sa réputation auprès des femmes est mise à mal par les rumeurs selon lesquelles il a des “mains errantes” et il est considéré comme un suspect dans la disparition de Martine Renault, 16 ans.

Quand Tatiana Maslany, Mark Ruffalo et le reste de la distribution de “She-Hulk” sont jugés, à qui font-ils face ?

Affaire Emile Louis
Affaire Emile Louis

En tant qu’avocate, Tatiana Maslany s’apprête à prendre la parole. Dans le sillage de la présentation Comic-Con de Marvel Studios ce samedi prochain, une nouvelle bande-annonce de “She-Hulk: Attorney at Law” a été publiée. Les membres de la distribution et de l’équipe ont fait la promotion de l’émission en tant que première comédie télévisée d’une demi-heure de Marvel.

Lors de son discours d’ouverture au Comic-Con, Maslany a déclaré: “C’est vraiment écrasant.” Le caractère unique de She-Hulk fait partie de l’attrait de la série. C’est une blague qui se moque des figures d’autorité. La She-Hulk évite activement l’héroïsme.

La série met en vedette Jennifer Walters (Maslany), une brillante avocate et cousine du héros vétéran de Marvel Bruce Banner (Mark Ruffalo). Après que Jennifer ait subi une blessure grave, Bruce est obligé de lui donner du sang, ce qui lui permet d’acquérir ses capacités et de se transformer en une version “énorme” d’elle-même. La personnalité et l’esprit de Jennifer ne disparaissent pas complètement lorsqu’elle se dresse, contrairement à ceux de Bruce. En fait, elle grandit pour aimer la liberté et la puissance que lui donne son cadre imposant de 6 pieds 7 pouces.

Même si la confiance retrouvée de Jennifer dans sa forme She-Hulk améliore sa vie personnelle, cela crée des difficultés professionnelles lorsqu’elle est embauchée par un cabinet juridique spécialisé dans les affaires impliquant des surhumains. Jessica Gao est la scénariste en chef de l’émission et un EP avec Kevin Feige, Louis D’Esposito, Victoria Alonso, Brad Winderbaum et Kat Coiro. Coiro et Anu Valia ont travaillé ensemble pour réaliser des épisodes de l’émission. Wendy Jacobson et Jennifer Booth sont toutes deux productrices exécutives.

Le premier épisode de “She Hulk” sera disponible sur Disney+ le 17 août. Le programme fait suite aux sorties de “Moon Knight” en mars et de “Ms. Marvel” en juin en tant que troisième série de Marvel Studios diffusée en 2018. Les studios publieront également “The Guardians of the Galaxy Holiday Special”, réalisé par James Gunn , en décembre, et un spécial Halloween avec un titre encore inédit en octobre, le tout sur Disney+.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *